Accéder à la recherche
Logo des éditions Belfond

Parution le 24 août 2000
348 pages



Partager cette page

Derrière la colline
Xavier HANOTTE


Dans une écriture mêlant harmonieusement souci du détail, échappées poétiques, réalisme impitoyable et vertige onirique, Xavier Hanotte nous livre une réflexion poignante sur la destinée, l'identité, l'amour déçu et cette Grande Guerre, à la fois proche et lointaine, qui n'en finit pas de jeter sur notre fin de siècle les lueurs et les ombres d'une folie toujours prête à ressurgir.
« Au petit matin, juste avant que ne paraisse le jour, quand même les canonniers se lassaient d'envoyer leurs obus trouer les nuages et les routes d'un pays invisible, l'impression naissait d'un grand désordre des choses, d'un chaos silencieux emportant tout dans sa lente dissolution. La sinueuse muraille des lignes ne contiendrait plus longtemps cette inexorable poussée. Pour quelques heures encore, les tranchées endiguaient les flots, contrariaient leur progression victorieuse. On y était sauf mais perdu, irrémédiablement, comme sur une frêle barrière d'îles plantées au milieu d'un océan de ténèbres, de doute et d'absurdité. »Récit à la première personne d'un soldat britannique, engagé volontaire dans la sanglante guerre de 14-18, ce roman n'est pas seulement une formidable évocation du quotidien des tranchées ou de l'horreur de la bataille de la Somme. Dans une écriture mêlant harmonieusement souci du détail, échappées poétiques, réalisme impitoyable et vertige onirique, Xavier Hanotte nous livre une réflexion poignante sur la destinée, l'identité, l'amour déçu et cette Grande Guerre, à la fois proche et lointaine, qui n'en finit pas de jeter sur notre fin de siècle les lueurs et les ombres d'une folie toujours prête à ressurgir.« Difficile d'échapper [...] à l'emprise immédiate de son écriture, lumineuse et inspirée. À cet art de faire surgir, en quelques mots, un visage et une atmosphère, de faire vibrer la lumière ou d'emplir les silences. À cette singulière capacité à capter les images fugitives, les émotions fragiles, les instants. »M. Abescat, Le Monde, à propos du roman De secrètes injustice.

Du même auteur


Vous aimerez aussi


 
  • Couverture de l'ouvrage La Maison
  • Couverture de l'ouvrage La Ferme de cousine Judith
  • Couverture de l'ouvrage La Carte postale
  • Couverture de l'ouvrage La Vie secrète de Violet Grant
 
Ils en parlentTout voir Les lecteurs de Babelio Il y a des livres qu'on lit et qu'on oublie, qu'on a tant attendus et qui nous ont déçu. D'autres nous ont surpris, certains nous ont marqués, changés. Et puis, parfois, il y a ces livres, qu'on a pio...
London16
Déposer un commentaire