Accéder à la recherche
Logo des éditions Belfond

Lire un extrait


Parution le 12 janvier 2017
304 pages



Partager cette page

Ils en parlent


"Clémentine est une jeune femme plutôt solitaire qui vit à Paris et travaille dans une usine de parfum. Elle est enceinte d'un de ses collègues intérimaires mais va élever seule l'enfant. Seule, comme elle a toujours été.

Le soir où elle accouche, c'est le flou. Elle se revoit prendre la route pour aller à la maternité, seule. Elle se revoit faucher une personne. Une femme, des cheveux gris, une cigarette. Deux jours plus tard, elle est de retour chez elle avec son fils et elle apprend la mort de la célèbre danseuse Pina Bausch. Cheveux gris, cigarette.

Aucun doute. Clémentine a tué la célèbre danseuse le soir où elle a mis au monde son fils. Comment cela s'est-il passé ? Elle n'en a aucune idée. Mais à partir de ce moment, Pina devient sa seule obsession.

Voici un roman subtil et d'une grande originalité, qui étonnera forcément ses lecteurs. L'auteur possède un style particulier, bien à lui, qui trouble par sa maitrise parfaite des thèmes évoqués, par ses métaphores et la subtilité présente dans ses écrits. La vie y côtoie la mort, l'amour et la maternité y côtoient la solitude. Et la danse enveloppe le tout. Les thèmes sont aussi contradictoires que complémentaires, se chevauchent, dansent ensemble et nous offrent une ode à la vie, à la danse.

C'est également une présentation de ce qu'a été la vie de la célèbre danseuse et chorégraphe Pina Bausch. L'auteur reprend d'une façon étonnante toute sa vie en l'intégrant parfaitement au récit, ce qui m'a permis de découvrir cette femme que je ne connaissais pas. Brillant et original, une nouveauté de cette rentrée à découvrir."
Psychedeslivres.com, Kitty
"Avec rythme, précision, une écriture fluide et limpide, il nous emmène dans un roman qui nous sort de nous-mêmes et nous embarque dans un véritable parcours initiatique au pays de l'artistique."
La Ville en rose
"Un roman intense et complexe sur la vie, la mort et la danse."
Carnet de lecture
"Un livre d'une rare originalité qui pose des questions pertinentes et qui permet d'entrouvrir des portes sur le sens de la création artistique."
Bruxelles Culture, Amélie Collard
"Deux cigarettes dans le noir ne se ferme pas sans laisser de trace. Le roman ouvre la réflexion de la vie et de la mort, leur étroite association et l'inéluctabilité de l'une face à l'autre."
Froggydelight, Nathalie Bachelerie
"Magnifique petit roman à l'écriture brillante, simple et envoutante dont l'auteur n'a pas fini de faire parler de lui je pense"
evasionmag

"Une lecture à toute épreuve qui m'a fascinée du début à la fin."

"Un ballet entre la vie et la mort.
Un ballet entre nous même.
Un ballet époustouflant."

lesmisschocolatinebouquinent
"Une fois ouvert, méfie toi lecteur, l'écriture te ferre et tu es foutu. Tu ne peux plus le lâcher."
facetiesdelucie
"Happée par l'univers de Pina Bausch"
Fémitude

Vous aimerez aussi


 
  • Couverture de l'ouvrage Indian Paludes
  • Couverture de l'ouvrage Système
  • Couverture de l'ouvrage Le Mal des ardents
  • Couverture de l'ouvrage Le Dernier Violon de Menuhin