Accéder à la recherche
Logo des éditions Belfond

Traduit par Valérie BOURGEOIS
Parution le 18 avril 2013
380 pages



Partager cette page

Pour une fois
David NICHOLLS


Mort professionnel, fantôme au jeu phénoménal, Stephen McQueen rêve de voir sa carrière d'acteur enfin décoller. Car il le sait, il le sent, c'est lui la star de demain ! Mais passer d'une vie de loser à celle de tête d'affiche est un parcours bien chaotique... Écrit en 2005, un roman drôle, tendre et cynique sur le star-system, et un condensé de tout ce qui a fait le succès de Pourquoi pas ? et d'Un jour.
Dans la lignée d'Un jour, une comédie à l'anglaise irrésistible, qui enchaîne chausse-trappes et quiproquos, sur les tribulations amoureuses d'un comédien raté pris dans les mailles d'un star-system impitoyable.

La poisse, Stephen McQueen connaît bien. Un divorce mal cicatrisé, une enfant qui le prend de haut, un studio minable dans une banlieue perdue, un CV qui déborde de rôles de figuration muette et inanimée... Pour ce trentenaire londonien, la vie a un goût amer.

Pourtant, il le sait, il le sent, il ne lui manque pas grand-chose pour enfin mettre son nom en haut de l'affiche.

Et voici que le destin semble lui offrir une chance de révéler son talent. Promu doublure-remplaçant du célébrissime et so sexy Josh Harper, Stephen attend chaque soir l'occasion de jouer les premiers rôles.
Mais l'arrogante star n'est pas prête à partager la vedette, et prend même un malin plaisir à tourmenter et humilier ce pauvre Stephen.

Alors que ce dernier pensait avoir touché le fond, la fortune place sur son chemin la belle et sensible Nora, la femme de Josh...

L'amour ou la gloire, telle est la question.

Du même auteur


Vous aimerez aussi


 
  • Couverture de l'ouvrage Les Mandible : Une famille, 2029-2047
  • Couverture de l'ouvrage Des dieux sans pitié
  • Couverture de l'ouvrage En roue libre
  • Couverture de l'ouvrage Quand tu es parti (Nouv. éd.)
 
Ils en parlentTout voir Les médias
À propos de Pour une fois :
« Une comédie pleine d'entrain et de fous rires, une...
Les lecteurs Vos commentaires David Nicholls semble attaché au thème de l'antihéros ou du loser qui surmonte mille et...
UntexteUnjour
Déposer un commentaire