Accéder à la recherche
Logo des éditions Belfond

Lire un extrait


Traduit par Ana NESSUN
Parution le 22 janvier 2009
324 pages



Partager cette page

Ils en parlent


"Le démontage en règle, drôle et incisif, de toutes les formes de religiosités. Christopher Hitchens est l'un des plus brillants penseurs actuels. Chacune de ses phrases respire l'intelligence, et on sort de cette lecture avec l'impression rare d'avoir fait des progrès..."
, Antoine de Caunes (dans Lire)
"Christopher Hitchens réaffirme avec force les principes fondamentaux du pluralisme laïque et du droit de ne pas croire. "Une question de survie" qui lui donne sa pertinence et son actualité."
Le Magazine Littéraire, David Kleczewski

« Brillant, drôle, [Dieu n'est pas grand] est aussi incroyablement documenté »
Fabrice Rousselot - Libération

« Seul un Britannique, probablement, pouvait se permettre un tel crime de lèse-religion dans un pays où les chrétiens conservateurs tiennent le haut du pavé. »
Le Monde

« [Christopher Hitchens] ressemble à l'idée qu'on s'était fait de lui. Un bouffeur de curés, buveur et râleur, avec un humour et une humeur qu'on aimerait rencontrer chez les professionnels hexagonaux de l'anticléricalisme. »
Elisabeth Lévy - Le Point

« Indispensable, brûlant, intelligent. »
Isabelle Falconnier / Payot-L'Hebdo (Suisse)

« Hitchens est l'un des grands polémistes actuels, issu de la récente vague du manifeste athéiste. Le même esprit de contradiction qui le rend si agréable à lire comme commentateur politique, même (ou surtout) quand il a complètement tort, fait de lui un amusant procureur partial quand il a Dieu dans le box des accusés. Et comme il écrit bien ! La vraie force du livre est la vision réaliste de Hitchens sur la face la plus noire de la religion dans les différentes zones de guerres et sous les régimes despotiques les plus terrifiants. »
Publishers Weekly

« D'abord à Londres il y a plus de trente ans, puis à New-York et à Washington au cours des vingt dernières années, Hitchens est devenu un personnage. Il écrit avec un formidable brio et beaucoup d'esprit, mais aussi avec une véritable colère contenue. Une offensive générale sous tous les aspects. »
The New York Times

« En créant Hitchens, Dieu a été particulièrement appliqué et a fait un travail d'enfer. Un écrivain touché par la grandeur (...). Un homme essentiel. Un écrivain »
Esquire

« Il expose sa thèse dans la prose élégante et mordante à laquelle il nous a habitué. Son style est érudit, (il cite Richard Dawkis, Shakespeare, George Eliot, Blaise Pascal, C.S Lewis et Thomas Aquinas en moins de trois pages), tout en étant compréhensible par le lecteur ordinaire. Il est à la fois drôle et méchant, titillant les absurdités des « petits miracles » de la Bible, et qualifiant de « bouffon » tous ceux qui ne sont pas d'accord avec lui. »
The Associated Press

PRESSE
<< Brillant, drôle, Dieu n'est pas grand est aussi incroyablement documenté. >>
Libération, Fabrice Rousselot
<< Seul un Britannique, probablement, pouvait se permettre un tel crime de lèse-religion dans un pays où les chrétiens conservateurs tiennent le haut du pavé. >>
Le Monde
<< Christopher Hitchens ressemble à l'idée qu'on s'était fait de lui. Un bouffeur de curés, buveur et râleur, avec un humour et une humeur qu'on aimerait rencontrer chez les professionnels hexagonaux de l'anticléricalisme. >>
Le Point, Élisabeth Lévy
<< Indispensable, brûlant, intelligent. >>
Payot L'Hebdo (Suisse), Isabelle Falconnier
<< Hitchens est l'un des grands polémistes actuels, issu de la récente vague du manifeste athéiste. Le même esprit de contradiction qui le rend si agréable à lire comme commentateur politique, même (ou surtout) quand il a complètement tort, fait de lui un amusant procureur partial quand il a Dieu dans le box des accusés. Et comme il écrit bien ! La vraie force du livre est la vision réaliste de Hitchens sur la farce la plus noire de la religion dans les différentes zones de guerres et sous les régimes despotiques les plus terrifiants. >>
Publishers Weekly
<< D'abord à Londres il y a plus de trente ans, puis à New-York et à Washington au cours des vingt dernières années, Hitchens est devenu un personnage. Il écrit avec un formidable brio et beaucoup d'esprit, mais aussi avec une véritable colère contenue. Une offensive générale sous tous les aspects. >>
The New York Times
<< En créant Hitchens, Dieu a été particulièrement appliqué et a fait un travail d'enfer. Un écrivain touché par la grandeur. [...] Un homme essentiel. Un écrivain. >>
Esquire
<< Il expose sa thèse dans la prose élégante et mordante à laquelle il nous a habitué. Son style est érudit, (il cite Richard Dawkis, Shakespeare, George Eliot, Blaise Pascal, C.S. Lewis et Thomas Aquinas en moins de trois pages), tout en étant compréhensible par le lecteur ordinaire. Il est à la fois drôle et méchant, titillant les absurdités des "petits miracles" de la Bible, et qualifiant de "bouffon" tous ceux qui ne sont pas d'accord avec lui. >>
The Associated Press

Vous aimerez aussi


 
  • Couverture de l'ouvrage La Voie
  • Couverture de l'ouvrage Vivre en pleine conscience - l'intégrale
  • Couverture de l'ouvrage Passer une bonne journée au bureau, c'est possible
  • Couverture de l'ouvrage Vivre en pleine conscience : Se détendre